Ruines, châteaux ou forteresses: les environs de Bâle ont beaucoup à offrir

Dans les environs de Bâle se trouve l'un des paysages d'Europe les plus riches en châteaux forts. Rien de plus simple ici que de plonger à l'époque des chevaliers et des châtelaines.

 

Les châteaux forts les plus impressionnants de la région de Bâle

Lorsque l'on fait du tourisme à Bâle, force est de constater que le Moyen Âge est encore très présent dans de nombreux endroits. Bien qu'il n'y ait pas de châteaux forts à Bâle même, les amateurs de forteresses médiévales et de chevaliers trouveront pleinement leur compte dans les environs proches. 

Le canton de Bâle-Campagne regorge de châteaux forts plantés au milieu des paysages pittoresques du Jura. La grande majorité d'entre eux se trouve dans le district d'Arlesheim, qui avoisine Bâle au sud. Si certains de ces châteaux ont été préservés, d'autres sont devenus des ruines aujourd'hui. Chacun a sa propre histoire à raconter, pleine de conflits, de batailles et de conquêtes passionnantes. 

Nous ne pouvons vous présenter ici qu'une petite sélection des nombreux châteaux forts qui se trouvent dans les environs de Bâle. Si vous cherchez d'autres idées d'excursion, rendez-vous sur le site de l'Office du tourisme du canton de Bâle-Campagne, Baselland Tourismus

Le château de Birseck et sa ruine

La forteresse de Birseck, ou "ruine de Birseck", est le symbole d'Arlesheim, petite commune que ce château fort surplombe depuis le 13e siècle. Appelé également "untere Burg" (château inférieur) ou "vordere Burg" (château de devant) en raison de sa situation, ce château est le plus important des quatre châteaux médiévaux situés sur la colline de Birseck, même si sa partie centrale n'est aujourd'hui plus qu'une ruine.

Sa partie avant, qui constitue le véritable château de Birseck, est toujours en service actuellement. La tour, la chapelle, la salle des chevaliers et les couronnes crénelées ont été rénovées dans le style néo-gothique au début du 19e siècle par le propriétaire de l'époque, de sorte qu'elles ne reflètent pas l'aspect d'origine du château.

Le rocher sur lequel se trouve le château est situé au milieu de l'Ermitage, le plus grand jardin paysager anglais de Suisse, qui est une autre attraction touristique d'Arlesheim, aux côtés de la cathédrale.

Château de Reichenstein

Appelé à l'origine "Obere Burg" (château supérieur) ou "Ober-Birseck" (Birseck supérieur), le château de Reichenstein compte lui aussi parmi les quatre châteaux forts de Birseck à Arlesheim. Son aspect actuel mérite quelques explications, car le bâtiment que vous pouvez visiter aujourd'hui n'a été construit en fait que dans les années 1930. Aucune expertise historique ni archéologique n'ayant été faite avant cette reconstruction, le château de Reichenstein correspond plus à l'idée romantique de l'architecte qu'à son état d'origine. 

Il est habituellement fermé au public et loué uniquement pour l'organisation d'événements. Une promenade jusqu'à ses abords vaut néanmoins la peine, ne serait-ce que pour le joli chemin de randonnée - et ses paysages majestueux - qui relie les différents châteaux de Birseck entre eux.

Ruine de Farnsburg

L'ancien château fort de Farnsburg n'est plus qu'une ruine aujourd'hui. Construit en 1330, ce château médiéval a subi l'assaut de paysans rebelles au cours de la révolution de 1798 avant d'être entièrement brûlé. Ce n'est que dans les années 1930 que les décombres du château ont été assainis. Grâce à d'importants travaux de restauration, il est possible de se faire aujourd'hui une idée précise de l'étendue du château d'origine. 

Accessible au public, la ruine de Farnsburg offre, de par sa position, une vue imprenable sur le paysage environnant.

Château de Bottmingen

Le château de Bottmingen a une particularité parmi les châteaux de la région bâloise: c'est le seul à être entouré d'eau. Conçu au 13e siècle comme un château fort à douves, sa disposition médiévale typique est encore facilement reconnaissable aujourd'hui. Reconstruit dans le style baroque au début du 18e siècle, il a ensuite été utilisé comme résidence de campagne. C'est sous cette forme que nous le connaissons aujourd'hui.

Le parc et la cour du château sont accessibles gratuitement la journée. L'intérieur du château est exploité par un restaurant et loué à l'occasion de manifestations.

Château de Wildenstein

Construit au 13e siècle, le château de Wildenstein est l'un des deux seuls châteaux forts situés sur un promontoir dans la région de Bâle-Campagne. Au fil des siècles, les propriétaires successifs l'ont transformé en château d'apparat.

Aujourd'hui propriété du canton de Bâle-Campagne, le château de Wildenstein, avec son atmosphère particulière, est utilisé pour des événements culturels. Il peut être visité uniquement à l'occasion de manifestations ou dans le cadre des visites guidées gratuites proposées par l'association "Les amis du château de Wildenstein". Les dates des visites et des événements sont disponibles sur le site Internet du canton.

Cela étant, le château de Wildenstein vaut la peine d'être vu même sans visite guidée. Depuis le village le plus proche de Bubendorf, on y accède en faisant une randonnée de 45 minutes environ à travers une réserve naturelle. Les panneaux d'informations et les vitrines en 3D qui jalonnent le parcours vous en disent plus sur l'histoire mouvementée de ce château fort.

Ruine de Pfeffingen

Les ruines de l'ancien château fort de Pfeffingen sont les plus importantes de la région de Bâle-Campagne. Leurs origines remontent au début du 12e siècle. Visibles de loin, les vestiges de la grande tour d'habitation et du mur d'enceinte donnent à ce lieu un charme particulier.

Les conflits, les attaques, les sièges, les batailles et surtout la négligence des derniers propriétaires ont conduit à l'effondrement du château au 18e siècle. A partir de 1931, les vestiges de la tour d'habitation, des portes, des ponts, des tours de défense et du donjon ont été progressivement dégagés et assainis. Après une nouvelle restauration d'envergure, ce site tout à fait impressionnant a été réouvert au public en 2017.

Ruine de Neu-Homberg (Homburg)

Les ruines du château de Neu-Homberg, également connu sous le nom de Homburg, offrent une vue imprenable sur les montagnes du Jura environnant. Les épais vestiges de la tour d'habitation, des dépendances, du mur d'enceinte et des portes reflètent bien le caractère imposant de cet ancien château fort.

La montée au château est conçue comme un sentier à thème. De nombreux panneaux d'affichage livrent des informations divertissantes sur la vie des chevaliers, ce qui est intéressant à la fois pour les enfants et pour les adultes.

Château d'Ebenrain

Pour finir, nous aimerions vous faire découvrir encore une demeure authentique à proximité de Bâle. Erigé au 18e siècle comme résidence de campagne, le château d'Ebenrain est l'un des rares châteaux de la région qui n'a pas été bâti à partir d'une forteresse existante. Conçu par de célèbres architectes baroques suisses, le château, avec ses vastes jardins, est toujours considéré aujourd'hui comme la résidence de campagne de style baroque tardif la plus importante du nord de la Suisse.